4ème Rencontre InterSCoT-SAR : " Un aménagement durable pour notre littoral : comprendre et appliquer la loi littoral en Martinique"

Avec plus de 130 participants (élus, techniciens des collectivités locales, des services de l’Etat, membres d'associations de protection de l’environnement), la 4ème Rencontre de l'InterSCOT-SAR de Martinique s'est tenue avec succès le vendredi à l'Appaloosa, au François.

Ce séminaire a fait suite à la 1ère journée de réflexion du 30 mars 2017 au Squash hôtel, organisée sous la forme d’une cession formation/ateliers avec le CNFPT et la DEAL. Cette première étape de la réflexion a permis de «dégrossir» le sujet et de mieux faire connaître la loi aux élus et techniciens des collectivités, plus particulièrement ce qu’elle implique pour la Martinique, les EPCI et les communes.

L’intérêt porté par les nombreux participants à nos travaux a fait de cette matinée un vrai succès, porteur de perspectives concrètes pour l’adaptation et la traduction opérationnelle des dispositions de la loi littorale en Martinique.

Comme l’a souligné Madame la Sous-préfète Corinne BLANCHOT-PROSPER dans son propos introductif, la loi littoral reste une loi d’interprétation, qui appelle la déclinaison au plus près des territoires, notamment pour préciser certaines notions au regard leur réalités. La question de la gouvernance et la perspective d’une meilleure territorialisation de la loi, a été soulignée par les élus autant que la diversité des textes et des dispositions, avec ce que cela entraîne d’impératifs d’harmonisation et de clarifications.

Les  discussions menées dans le cadre de la table ronde ont fait apparaître au moins deux points de convergence essentiels :

-l’importance tant pour les collectivités locales que l’Etat, de disposer d’un document stratégique déterminant les modalités de prise en compte des dispositions littorales dans les PLU et SCoT ; actuellement le SAR-SMVM en vigueur étant le document de planification de référence…

-la nécessité de mettre en place d’une méthode conduisant à l'élaboration d'une grille de lecture ou encore d’un guide, permettant une bonne adaptation de la loi, qu’elle que soit l’échelle du document d’urbanisme.

Ces convergences pourront trouver des réponses appropriées grâce la synergie entre l’ensemble des acteurs concernés. Aussi l'ADUAM a proposé à ses partenaires de poursuivre cette réflexion pour travailler à l’élaboration d’une doctrine partagée sur le contenu des différentes notions de la loi. C'est une véritable nécessité pour qu’on ne soit pas dans la contradiction entre le développement, la protection du littoral martiniquais.

En savoir plus :

→ Le programme de la Rencontre
→ Présentation des 4èmes Rencontres de l'InterSCOT-SAR de Martinique

Intervention de Monsieur Eugène LARCHER

Intervention de Monsieur Louis BOUTRIN

Intervention de Madame Frédérique DELAUGERRE

Intervention de Monsieur Patrick BOURVEN

Intervention de Madame Catherine BERSANI

Intervention de Madame Anne PETERMANN

Intervention de Monsieur Stéphane RODRIGUES

1ère journée de l’interSCoT-SAR sur la loi littoral

Après l’urbanisme commercial en 2012, le développement durable dans les SCoTs en 2014, la mobilité et les transports en 2015, l’InterSCoT-SAR de Martinique animé par l’ADUAM, se saisit d’un nouveau sujet transversal : celui de l’aménagement du littoral martiniquais.

La 1ère journée de l’interSCoT-SAR sur la loi littoral, organisée en partenariat avec la DEAL et le CNFPT, s’est déroulée jeudi 30 mars au Squash Hôtel. Pas moins de 160 personnes issues de structures diverses, (techniciens territoriaux, services de l’Etat, ADUAM, agence des 50 pas, commissaires enquêteurs, associations de protection de l’environnement...) ont participé à cette formation action, nous donnant ainsi l’opportunité de mieux comprendre la loi littoral ensemble, puis de l’appliquer à des situations concrètes dans les ateliers. 

Les objectifs étaient de comprendre et d'assimiler les dispositions de la loi Littoral, afin d’assurer leur intégration et leur déclinaison dans les documents d’urbanisme et de planification du territoire martiniquais mais également de faire émerger des premières pistes de réflexion locale la déclinaison opérationnelle des dispositions de la loi Littoral dans les documents d’urbanisme et de planification.

La formation a été dispensée par Mme Adeline Patureau-Prot, chargée de mission loi Littoral et urbanisme, du Bureau de la législation de l’urbanisme, Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP), Ministère du Logement et de l’Habitat Durable (MLHD), qui a présenté les grandes règles en matière d’extension de l’urbanisation, notamment leurs spécificités outre-mer, sur les différents espaces littoraux (territoire communal, espaces proches du rivage, bande littorale des 50 pas géométriques).

La réflexion s'est poursuivie l'après-midi sous forme d'ateliers animés par l'ADUAM qui ont permis de tenter de mettre en application à partir de cas concrets les concepts de la loi littoral exposés le matin. Trois ateliers thématiques se sont tenus :

Atelier 1 : Comment organiser l’extension de l’urbanisation sur l’ensemble du territoire communal ? - animé par Anne Petermann et Maxime Adem 

Atelier 2 : Quelles sont les règles d’extension de l’urbanisation « près » du littoral ? - animé par Stéphane Malo (ADUAM) et Murièle Cidalise-Montaise (DEAL)

Atelier 3 : Comment préserver le littoral ? Espaces à identifier, localiser, et protéger - animé par Tatiana Boucher (ADUAM) et Jean-Pierre Gout (DEAL)

L'ADUAM et ses partenaires souhaite prendre le temps de la réflexion pour s’accorder sur l’interprétation des documents et des lois dans notre contexte et nos réalités martiniquaises. C’est pourquoi, dans la suite de ces premiers travaux, cette réflexion sera poursuivra le 23 juin prochain, à l'Appaloosa, au François, à l'occasion des 4èmes Rencontre de l'InterSCOT-SAR de Martinique.

En savoir plus :

→ Présentation de Mme Adeline Patureau-Prot
→ Présentation atelier n°1 : Comment organiser l’extension de l’urbanisation sur l’ensemble du territoire communal ?
→ Présentation atelier n°2 : Quelles sont les règles d’extension de l’urbanisation « près » du littoral ?
Présentation atelier n°3 : Comment préserver le littoral ? Espaces à identifier, localiser, et protéger 


 

4è Journée de l'Information Géographique (JIG)

Organisée par GéoMartinique en étroite collaboration avec l'Agence, la 4e Journée de l'Information Géographique a porté sur le thème "L'information géographique au cœur de la culture numérique". Elle s'est tenue le 25 novembre 2016, à Schoelcher, en présence de nombreux acteurs incontournables de la géomatique en Martinique et de l'AFIGEO.

Entre conférences, salon des exposants et démonstrations ludiques et pédagogiques, cette journée de l’information géographique s'est adressée aux usagers, élus et personnels des collectivités territoriales et services de l’État, au monde de l’entreprise, aux start-up du numérique, aux acteurs de la coopération régionale, aux étudiants, au grand public.

Elle a permis d'aborder 4 principaux thèmes : la gestion et utilisation de l'information géographique dans l'environnement numérique - Du local au global, l’information géographique au service des citoyens et des entreprises - Disponibilité et précision de l’information géographique pour l’entreprise - L’information géographique au-delà des frontières.

Cette 4e Journée de l’Information Géographique a été l'occasion de promouvoir du l'association GéoMartinique dont l'ADUAM est memebre, de valoriser la donnée géographique comme outil d’analyse, de connaissance, d’aménagement et de développement des territoires, de comprendre les enjeux et les modalités de l’ouverture des données au plus large public, de démontrer la valeur ajoutée du SIG pour les entreprises.

Télécharger :

→ Le programme et la présentation des intervenants

                                                                              

                                                                             

                                                                           

Séminaire " La vulnérabilité du territoire Préchotain face aux menaces naturelles"

Dans le contexte large de la gestion du trait de côte et suite à un appel à idée lancé par le Ministère de l’écologie, de l’énergie et de la mer, autour de la thématique «Imaginer le Littoral de Demain», la vulnérabilité du littoral prêchotain face aux menaces naturelles a inspiré le travail de recherche de quatre jeunes étudiants, diplômés d’architecture à l’École d’Architecture de Marne La Vallée. Leurs contributions ont été dévoilées à Marne la Vallée en juillet et aussi le 27 octobre à la Porte Dorée à Paris.

L'Agence a participé à la restitution de ces réflexions d’urbanisme et d’architecture qui s'est tenue au Prêcheur le 08 novembre 2016, à l’occasion d’un séminaire co-organisé par la DEAL et la Ville. Cet échange conclu par une table ronde a été l’occasion de mettre l’accent sur le changement de paradigme et d’amorcer une réflexion sur l’organisation de la résilience pour planifier l’incertain....