Martinique : une habilitation pour les transports

Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique, présente sa politique expérimentale dans les transports et notamment son projet de transport collectif en site propre (TCSP)

« Rivages et décodages », les difficultés d'application de la loi littoral en Martinique

La 1ère journée de l’interSCoT-SAR sur la loi littoral, organisée en partenariat avec la DEAL et le CNFPT, s’est déroulée jeudi 30 mars 2017 au Squash Hôtel. Les objectifs étaient de comprendre et d'assimiler les dispositions de la loi Littoral, afin d’assurer leur intégration et leur déclinaison dans les documents d’urbanisme et de planification du territoire martiniquais mais également de faire émerger des premières pistes de réflexion locale la déclinaison opérationnelle des dispositions de la loi Littoral dans les documents d’urbanisme et de planification.

Suite à la formation dispensée par Mme Adeline Patureau-Prot, chargée de mission loi Littoral et urbanisme, du Bureau de la législation de l’urbanisme, Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP), Ministère du Logement et de l’Habitat Durable (MLHD), la la réflexion s'est poursuivie l'après-midi sous forme d'ateliers animés par l'ADUAM. Ils ont permis de tenter de mettre en application à partir de cas concrets les concepts de la loi littoral exposés le matin. Trois ateliers thématiques se sont tenus :

Atelier 1 : Comment organiser l’extension de l’urbanisation sur l’ensemble du territoire communal ? - animé par Anne Petermann et Maxime Adem 

Atelier 2 : Quelles sont les règles d’extension de l’urbanisation « près » du littoral ? - animé par Stéphane Malo (ADUAM) et Murièle Cidalise-Montaise (DEAL)

Atelier 3 : Comment préserver le littoral ? Espaces à identifier, localiser, et protéger - animé par Tatiana Boucher (ADUAM) et Jean-Pierre Gout (DEAL)

"Rivages, décodages" est un film réalisé par l'ADUAM à partir d'images aériennes. Il restitue les travaux des ateliers et tente de montrer de façon concrète les difficultés d'application de cette loi en Martinique.