Depuis plus de 50 ans, l’ADUAM accompagne les communes de Martinique dans la réalisation de leurs documents de planification, de la phase d'élaboration à la phase d'approbation. La planification communale est restée un domaine majeur de l’activité de l’agence. Sur ces trois dernières années, elle a été chargée de 18 missions portant sur des Plans Locaux d'Urbanisme (élaboration, révision ou modification, déclarations de projets) à la demande des communes et des autres collectivités.


Une solide expérience en termes de planification

Grâce à son expérience singulière dans le domaine de la planification, l’ADUAM utilise aujourd’hui une méthode originale et personnalisée pour répondre aux attentes des élus et les aider à cerner les enjeux de la construction de leur territoire. Ses compétences humaines et techniques (SIG, cartographie, infographie, centre de ressources urbaines) lui permettent d’apporter un vrai savoir-faire notamment en terme d’écriture réglementaire et de zonage, de concertation avec la population et les PPA, d’animation de la démarche, de mise en conformité avec les normes supra (PPR, SAR…) et textes (décret 2006 sur les évaluations environnementales, loi DUFLOT sur le logement, Grenelle pour l’environnement… et maintenant ALUR), jusqu’à la mise en place du projet urbain dans les centres bourgs et les quartiers. Sensible à l’approche environnementale, elle est formée à la démarche AEU promue par l’ADEME et aux évaluations d’impacts sur la santé (EIS) susceptibles d’enrichir encore les documents avec la prise en compte de la dimension santé.


La plus value  de l'ADUAM

En intervenant à toutes les échelles du territoire, l’agence a une vision globale sur l’ensemble de la Martinique, atout considérable pour assurer une meilleure cohérence entre les différents documents de planification (PLU, SCoT, SAR…) et projets.Au-delà de la phase d’élaboration du dossier, sa mission de veille et d’observation en continu des évolutions urbaines, lui permet de faire un retour aux décideurs et de mettre à disposition de ses membres un certain nombre d’indicateurs, notamment par l’intermédiaire de ses observatoires et ses publications.


L’allurisation des PLU

Le vaste chantier de révision des plans locaux d’urbanisme consécutif aux lois Grenelle et ALUR, qui ne peut se concevoir sans une intervention affirmée de l’ADUAM. Aussi l’agence se donne les moyens d’intervenir sur les PLU de la quasi totalité du territoire, car l’enjeu de la cohérence de l’ensemble et de la compatibilité aux SCOT et au SAR exige une vision globale. Cependant l’implication de l’ADUAM n’est pas la même partout et elle propose différents niveaux de missions allant de la simple association aux réunions de PPA, jusqu’à la prise en charge complète du PLU dans ou hors du Programme partenarial.

                                                                                   

Télécharger :

→ La planification communale (mars 2017)
→ Etat d’avancement des POS/PLU (mars 2016)


 → Dernières actualités

Arrêt du PLU de la ville de Grand'Rivière

La ville de Grand’Rivière a prescrit l’élaboration de son PLU par délibération du Conseil Municipal en date du 20 juillet 2015, complétée par lé délibération du 26 février 2016.

Après deux ans d’études, qui a vu notamment la réalisation d’un atelier de co-construction de l’Orientation d’Aménagement et de Programmation du nouveau quartier de Beauséjour avec les élus, la ville a arrêté son PLU en date du 1er juin 2018.

Le projet municipal repose sur trois grandes orientations qui ont pour but de promouvoir un aménagement durable du territoire Riverain :

  • Des ressources naturelles à préserver ;
  • Une économie locale à mobiliser axée sur l’éco-développement ;
  • Un cadre de vie agréable à développer et à diversifier.

Le dossier de PLU sera transmis prochainement aux Personnes Publiques Associées pour une durée de 3 mois. Il sera également soumis à la Commission Départementale de la Préservation des Espaces Agricoles, Naturels et Forestiers (CDPENAF) pour avis.


 ♦ La Ville de Sainte-Luce a arrêté son Plan Local d’Urbanisme le 16 mars 2018

Elle avait lancé la révision générale de son PLU le  25 janvier 2012 afin de prendre en compte les nouvelles Lois et réglementations en vigueur (Lois  Grenelle, ALUR, Plan de Prévention des Risques révisé,…) mais également permettre la concrétisation de nouveaux projets.

Le projet de PLU arrêté s’articule autour de 4 grandes orientations inscrites dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durables  :

  • Garantir un développement urbain équilibré et de qualité
  • Conforter et accompagner la vitalité économique du territoire
  • Assurer le maintien d’un cadre de vie qualitatif permettant notamment la préservation de l’environnement et des paysages
  • Sainte-Luce, commune exemplaire

Le débat sur le PADD a eu lieu le  27 mai 2015 et suites aux nombreuses réunions de concertations qui se sont tenues avec la population, un débat complémentaire a eu lieu le 24 février 2016.

Après son arrêt, le projet de PLU révisé à été transmis pour avis aux personnes publiques associées (délai de 3 mois). Il sera prochainement soumis à l’Avis de la Commission Départementale de Préservation des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers (CDPENAF) et en commission départementale de la nature des sites et des paysages (CDNPS).

En savoir plus :

→ Carte de synthèse du PADD


♦ Approbation de la révision allégée du PLU du Morne-Rouge

La ville du Morne-Rouge a approuvé la révision allégée n°1 de son PLU le 19 mars 2018, après une enquête publique qui s’est déroulée du 15 janvier 2018 au 30 janvier 2018. La procédure de révision allégée a été prescrite par délibération du Conseil Municipal en date du 13 mars 2017.

L’enjeu de la procédure était de permettre la construction d’une Station de Traitement des Eaux Industrielles à proximité de la société d’embouteillage des eaux, au quartier Champflore. Il a ainsi été créé un Secteur de Taille et de Capacité d’Accueil Limitées (STECAL) sur une parcelle agricole limitrophe de l’usine appartenant à l’industriel. Cette nouvelle infrastructure permettra de mettre aux normes l’usine en matière de traitement de ces eaux industrielles avant leur rejet dans la rivière La Capot.           


Approbation du PLU du Gros-Morne

La ville du Gros-Morne a approuvé son Plan Local d’Urbanisme par délibération du Conseil Municipal en date du 04 décembre 2017. Le Plan Local d’Urbanisme se substitue au Plan d’Occupation des Sols qui ne répondait plus aux objectifs municipaux.

La ville du Gros-Morne a prescrit l’élaboration de son PLU le 17 décembre 2002. Après une phase d’études qui a permis de définir un projet de territoire pour les quinze prochaines années, le Conseil Municipal a débattu de son Projet d’Aménagement et de Développement Durables finalisé le 12 mai 2016.

Tout au long de la phase études, les habitants du Gros-Morne ont pu apporter leurs contributions à l’élaboration du projet, au cours de différentes réunions publiques ou par l’intermédiaire d’un registre mis à la disposition en mairie.

Le Conseil municipal a arrêté son projet de PLU le 28 mars 2017 et l’a transmis à l’ensemble des Personnes Publiques Associées. Une enquête publique s’est déroulée du 24 août au 25 septembre 2017, pendant laquelle la population gros-mornaise a pu faire des observations sur le projet.


 ♦ Arrêt du PLU de L'Ajoupa-Bouillon

La commune de L’Ajoupa-Bouillon a arrêté son PLU le 30 novembre 2017 par délibération du Conseil Municipal.

Le dossier de PLU a été transmis aux Personnes Publiques Associées début mars 2018, qui disposaient de trois mois pour formuler un avis. Le 31 mai 2018, le dossier de PLU a été soumis à la Commission Départementale de la Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers (CDPENAF) où il a reçu un avis favorable avec recommandations.

Conformément aux dispositions de la loi Montagne, le PLU a également été soumis à la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites (CDNPS), compte tenu que le projet de PLU prévoit la création de deux Unités Touristiques Nouvelles (UTN), avec la réhabilitation du site du « Jardin des Ombrages », la seconde avec la création d’hébergements touristiques à proximité du site « des Gorges de la Falaise ».

Le PLU fera l’objet d’une enquête publique qui se tiendra en mairie de L’Ajoupa-Bouillon du 16 juillet 2018 au 17 août 2018 inclus.